• Accueil
  • > Week-end dans la vallée de l’Ubaye

Week-end dans la vallée de l’Ubaye

Un week-end dans la vallée de l’Ubaye

Se rendre dans la vallée de l’Ubaye est déjà un plaisir avec la vue du barrage de Serre-Ponçon, la traversée du Lauzet/Ubaye et son lac et l’arrivée à Méolan-Revel où une visite à la maison du bois s’impose. Par contre l’accès à notre gîte, « La Fourandéve » est pittoresque : une petite route étroite, sinueuse et fort pentue. Mais quelle récompense à notre arrivée avec la vue sur la vallée et les divers monts qui la surplombent, ainsi que l’accueil de Thierry.

A l’heure de l’apéro et du repas le gros de la troupe est déjà rassemblé, il nous manque Didier et Carine ainsi que Sabrina, Patrick et notre petit Louis qui nous rejoindrons tard dans la soirée. Mais cela ne nous coupe pas l’appétit et après un copieux repas Bernard tente de placer quelques chansons au milieu d’un brouhaha indescriptible. Qui a dit que la montagne était reposante? Bref, après l’arrivée et la restauration des retardataires, chacun rejoint sa chambre.

Au petit matin, pendant le petit déjeuner sur la terrasse, grosse interrogation concernant la météo. Finalement, celle-ci ne semblant pas catastrophique, nous nous embarquons pour notre randonnée vers les lacs du col bas. Nous garons difficilement nos véhicules au Villars pour entamer la longue montée vers le premier lac dit de la Cabane.  Malgré quelques grêlons qui cherchent à nous effrayer, nous atteignons une piste avec une belle cascade avant d’entamer la dernière portion de sentier d’abord en forêt, puis peu à peu la vue se dégage et on débouche sur un plateau au bord duquel s’étend le lac de la Cabane entouré de sapins. Il fait froid et humide, aussi certains préfèrent déjeuner à l’abri de la cabane, d’autres au bord du lac. Après ce répit, les plus courageux continuent l’ascension vers le magnifique lac du milieu puis plus haut, le lac noir qui porte bien son nom dans son environnement minéral.

Après avoir rejoint le reste de la troupe qui se reposait dans la cabane, nous contournons le lac de la cabane pour entamer la descente. Un randonneur accompagné de ses deux chiennes se joint alors à nous. Au début le paysage et le sentier sont très agréables entre pâturages avec ruines d‘abris de bergers, forêts avec fraises des bois, quelques pierriers…mais rapidement, la pente s’accentue et les genoux sont alors douloureusement sollicités. Nous surplombons alors le village du Villars, pour le rejoindre par une sente en corniche vertigineuse.

Au retour au gîte , une bonne douche, une bonne bière du pays  et chacun y va de son commentaire partagé avec ceux qui n‘ont pas pu venir, petit Louis nous conte ses aventures en accro-branches avec son papa, avant de finir la soirée soit au baby-foot, soit au billard, soit devant la télé, coupe du monde oblige ! Un repas consistant, une tartiflette et nous arrosons le tout au champagne pour fêter la naissance des petits-enfants des papis et mamies chutards.

Autre petit matin, autre petit déjeuner mais en salle car il tombe des cordes. Donc le séjour va être écourté. Après les valises certains nous quittent pour des cieux plus ensoleillés, tandis que nous tentons une visite à l’abbaye de Laverq. Le lieu est magnifique, mais bien triste sous la pluie, d’autant que l’abbaye est fermée. Nous enfilons nos ponchos pour profiter quand même des lieux et poussons la balade jusqu’à un petit pont de bois avec vue sur la vallée ennuagée. Il faut alors envisager le retour vers nos diverses destinations.

Un séjour qui nous a donné envie de découvrir plus encore cette vallée de l’Ubaye, sous le soleil si possible. Une mention spéciale pour notre hôte Thierry du gîte de la Fourandève qui malgré notre turbulence ne s’est pas départi de son sourire.

A la prochaine saison avec « Point de Chute »…

Texte de Denise            

Laisser un commentaire




Video Power |
le haras de kanellita |
cibie3 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gite "Pointe Percée", Accue...
| decouverte
| La Fabrique