St Quinis 06-11-16

La chapelle St Quinis 6 novembre  2016

Il fait gris ce matin à Besse sur Issole mais nous sommes une petite trentaine pour cette nouvelle randonnée conduite par Denise.

Nous ne pouvons traverser le village de Besse sur Issole sans évoquer l’histoire de Gaspard de Besse. Dans les années 1770, ce bandit provençal au grand cœur opéra entre autre dans les gorges d’Ollioules et les bois de Cuges en détroussant les riches sans violence avec malice et ruse pour donner aux pauvres : sa devise «  effrayez mais ne jamais tuez ».

Des chasseurs de trésor ont découvert une bourse de pièces d’or dans les bois de Cuges  mais selon la légende le vrai trésor reste introuvable. En 1780 lors de sa condamnation au supplice de la roue par le tribunal d’Aix, il clama « le mistral et le parlement d’Aix sont les deux fléaux de la Provence ». L’histoire de ce Robin des Bois reste une légende adaptée en personnages de fiction dans des BD, romans et même en film.

Revenons à la réalité et passons aux choses sérieuses. Nous arrivons au bord du lac presque à sec et de suite nous attaquons par une petite montée assez raide. En continuant toujours à grimper à travers une forêt humide, nous atteignons la Chapelle St Quinis où nous rencontrons plusieurs groupes de randonneurs.

En 570, Saint Quinis nommé évêque à la place de l’évêque décédé de Vaison la Romaine passa beaucoup de temps avec les malades, les enfants, les vieillards, on l’appelait le père des pauvres. Il accomplît aussi des miracles: guérisons de lépreux et de paralysés.

L’intérieur de cette chapelle restaurée en 1849 est très accueillant et vivant, il y fait bon se reposer.

Sur les murs de nombreux et vieux ex -votos , des petits bouquets, des cierges en remerciement aux actions de guérisons miraculeuses de Saint Quinis.

 

Bon, maintenant Denise nous invite à nous restaurer, comme nous avons un peu froid, et qu’il reste une petite dizaine de kilomètres, il n’y aura pas de sieste.

Nous redémarrons par une barre rocheuse sur un sentier étroit incroyablement tortueux entre roches et buissons. A chaque éclaircie de végétation, un rapide coup d’œil pour admirer le paysage, et vérifier que chacun à un chutard qui suit. Enfin un peu de soleil, nous arrivons sur la piste de départ des deltaplanes. Cette fois-ci c’est la descente, enjamber, contourner, éviter les roches chancelantes, les obstacles, ouf tout le monde est là, le plus dur est fait nous dit Denise, mais il reste encore quelques kilomètres.

Toujours dans la bonne humeur et malgré la fatigue qui commence à se faire sentir, nous longeons allègrement l’Issole, puis des champs de vigne rougeoyants avant de découvrir au 17 ème kilomètre le panneau indicateur de Besse sur Issole: OUF.

Grand merci à Denise qui nous a encore proposé une randonnée agréable et sportive .

 

Texte de Christiane                                                                  

Laisser un commentaire




Video Power |
le haras de kanellita |
cibie3 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gite "Pointe Percée", Accue...
| decouverte
| La Fabrique