A – 2018 – Porquerolles

Compte rendu séjour Porquerolles du 5 et 6 mai 2018

Samedi 5 mai, c’est sur l’habituel parking d’Aldi à Trets que la plupart d’entre nous avait rendez vous pour le départ. Une question sur toutes les lèvres : quel temps allons nous avoir ? Et chacun y allait de la fiabilité du site météo consulté…..

Une heure plus tard, rejoignant ceux qui étaient déjà sur place nous avons embarqué sur la navette La Valériane mise à notre disposition par le Centre IGESA délestés de nos bagages. Arrivés sur l’Île, c’est un air de vacances qui nous a envahis malgré le ciel terne et plombé mais avec un peu de bonne volonté on aurait pu presque s’y croire.

Quoiqu’il en soit, aussitôt arrivés aussitôt partis ! A part quelques « chutards » qui avaient choisi une formule repas plus confortable (le restaurant), nous cheminons vers la Plage d’Argent pour un pique- nique finalement sous un soleil inattendu. L’après-midi s’est poursuivie par une rando d’une douzaine de kilomètres où nous avons découvert le Fort et l’Hostellerie du Langoustier.

Karine se souviendra sans doute de s’être faite attaquée par une mouette jalouse de ses petits sur un parterre de fleurs « doigt de sorcière » (carpobrotus edulis) dont j’apprends qu’il s’agit de ficoïdes comestibles ! Après quelques hésitations et sur les conseils de la très éclairée Denise, nous avons repris notre chemin vers la calanque du Brégançonnet, puis pour certains un détour en direction des Gorge du Loup jamais atteintes et pour d’autres directement vers le village. Il faut dire qu’attirées par quelques boutiques ou par quelques délicieuses glaces, certaines copines n’y tenaient plus.

 Après que chacun ait pris possession de sa chambre, sans plus attendre nous sommes passés à table pour éviter l’affluence d’un groupe important d’autres randonneurs. Le repas a semble-t-il été apprécié de tous : simplicité, organisation, et accueil sympathique par le gestionnaire du centre ont contribué à la bonne humeur qui a régné tout au long du diner.

 Après une nuit réparatrice et un petit déjeuner copieux, nous sommes repartis le dimanche matin à l’opposé de la veille soit en direction de l’Est par la plage de la Courtage et la Pointe du Lequin via le Fort de l’Alycastre  érigé sous l’autorité de Richelieu entre 1633 et 1637 pour assurer la défense des côtes et empêcher tout débarquement sur les plages. Aidée de mon ami Google, je vérifie en route l’origine du nom Alycastre : il s’agit en fait du nom d’un dragon légendaire qui avait jadis élu domicile sur l’ile. Les plus courageux ont poussé le pas jusque vers le Cap des Mèdes qui tiendrait son nom d’une manœuvre maritime consistant à « virer de bord » : rien d’étonnant en cette pointe exposée aux vents.

J’ai préféré oublié le pique-nique…. Et ne considérer que la très belle plage sur laquelle nous l’avons consommé ! Quelques amis réchauffés se sont risqués à la baignade et tous avons pris en début d’après-midi le chemin de retour. Le temps jusque là très complaisant s’est manifesté en nous prodiguant quelques gouttes éparses…. Jusqu’au bel orage arrivé heureusement en toute fin de journée à l’heure où nous attendions, devant un panaché ou une bière, l’heure du retour.

Ponctuelle à souhait, la navette IGESA nous a ramenés sur le Parking de la Tour Fondue où nous nous sommes séparés déjà convaincus de renouveler cette expérience…. Il reste encore tant de choses à découvrir sur cette merveilleuse Ile de Porquerolles.

        Texte d’Yvette                     

Laisser un commentaire




Video Power |
le haras de kanellita |
cibie3 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gite "Pointe Percée", Accue...
| decouverte
| La Fabrique