• Accueil
  • > La grotte du vieux Mounoï

La grotte du vieux Mounoï

22 novembre 2015     la grotte du vieux Mounoï

           Brrrrrrr, ce 22 novembre, 29 chutards se sont retrouvés emmitouflés avec gants, bonnets écharpes pour cette nouvelle rando conduite par Denise, sans oublier isis notre ami à quatre pattes qui a fait sa fin de balade en solitaire……

Nous voilà partis d’un bon pas à travers une belle forêt aux couleurs automnales; à l’abri du mistral la température est presque agréable. Une petite halte dans une clairière ensoleillée à gauche un vieux puits et à droite la ruine du vieux mounoï (qui signifie « habitât des moines » ou du sieur Mounier); quelques photos et nous repartons toujours sur un bon rythme.

Une ruine transformée en abri de chasseur, puis la végétation devient plus dense et plus humide, à la queue leu leu nous suivons un sentier puis un petit raidillon et en dessous la grotte du mounoï qui est bien cachée et impossible à découvrir sans une reconnaissance des lieux (merci Denise & Justine). Appelée aussi grotte de Manon car c’est ici que Claude Berry dans le film Manon des sources y tourna la séquence où Manon découvre la source qui alimente le bassin des perdrix et le village des bastides blanches.

La nature s’est installée à l’entrée de la grotte, les énormes lierres se sont accrochés et semblent maintenir la grotte. Des spéléologues et des chercheurs qui ont explorés les multiples cavités y ont retrouvés des bronzes et des poteries de la période néolithique.

Après cette étonnante découverte, nous remontons vers la lumière, la rando reprend toujours avec le même enthousiasme, nous traversons une forêt très aérée qui débouche dans un vallon. C’est le «charnier de Signes » où ont été abattus sauvagement par les allemands en juillet et août 1944 38 Résistants. Ce lieu, une croix de Lorraine, un autel, des plaques de marbre, un mat, quelques cyprès est une nécropole Nationale. En cette période bouleversée, c’est avec beaucoup d’émotion et un certain malaise que nous nous promenons sur ce site.

En souvenir de ce triste moment d’histoire nous reprenons notre itinéraire en déambulant dans le lit asséché d’un ruisseau. La montée  qui nous conduit jusqu’au « mas de Château Renard » qui est aussi la Bastide des Romarins dans le film de Claude Berry (effectivement il y a de très beaux romarins devant la bastide). C’est à cet endroit qu’Ugolin dans le film se pend à un olivier qui est encore sur place.

La faim se faisant sentir voilà un charmant endroit ensoleillé pour se poser. Comme toujours le pique –nique reste un moment convivial.

Le plus dur étant fait, nous voilà repartis pour quelques kms sur une large piste bordée de pins calcinés et à travers une belle forêt de chênes. Quelques coups de fusil résonnent, un faisan s’envole devant nous, des chiens aboient au loin, puis nous arrivons devant la bastide Crispin. Sur la porte une devise qui fait sourire: Pradel Prestige grand vin de côte de Provence « un vin d’homme qui sait parler aux femmes ».

A partir de là Isis notre ami à 4 pattes est parti seul, et ne répond plus à l’appel de son maître qui décide qu’il faut continuer sans lui et viendra le rechercher en voiture. La fraîcheur commence à se faire sentir, nous redescendons par un sentier empierré vers notre point d’arrivée avec environ 16km au compteur.

Quelle belle journée, pleine de découvertes voire d’émotion, nous sommes passés du néolithique à un grand moment d’histoire pour finir sur les pas de Pagnol.

Vraiment bravo et encore merci à Denise &Justine et à tous ceux et celles qui participent aux repérages.

N.B. : Tout est bien qui finit bien: Isis a été retrouvé par son maître.

                                                                                                                                                                           Texte de Christiane 

Laisser un commentaire




Video Power |
le haras de kanellita |
cibie3 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gite "Pointe Percée", Accue...
| decouverte
| La Fabrique